Réponses au QUIZZ

1 juin 2021

Photo 1 : réponse Un Winch

Le winch sert à reprendre la tension exercée sur les bouts. Ils sont à la taille du bateau. Sur Vif d’Or il y en a deux très gros. Ils reprennent les efforts des écoutes des voiles d’avant, et notamment des spis qui sont des voiles très grandes et permettent de border. Deux autres sur le roof pour étarquer les drisses, et deux pour l’écoute de la grand voile.

Pour utiliser un winch il faut le “nourrir” avec le bout à tendre ou à contrôler. Il s’agit de faire des tours, bien superposés, dans le sens des aiguilles d’une montre (généralement 3) autour de la poupée de winch. Mais cela dépendra des phases d’utilisation du winch (dynamique ou force) et de la tension exercée. Il sera nécessaire d’ajouter des tours ou de ne pas trop en mettre. Débutants faire trois tours pour les phases dynamiques, et 4 ou 5 pour mettre le tension nécessaire.

Le self tailing. La pièce en inox sur les winchs de Vif d’Or ne sont pas présents sur tous les winchs. Cette pièce permet de bloquer le bout et de le maintenir serré sur le winch. Il est donc possible de tourner la manivelle avec ses deux mains.

Le cabestan est l’ancêtre du winch, dans le sens ou le tour mort que nous faisons dessus absorbe les tensions. Penser à faire un tour mort ! Quand au ouiche, nous n’allons pas nous étendre sur le sujet.

Photo 2 : La barre

La barre est un élément du gouvernail. Elle peut être franche, comme sur Vif d’Or, ou “à roue” (comme un grand volant). Bois, métal ou carbone ! Elle vient se fixer sur le haut du safran (partie immergée du gouvernail).

La barre permet de diriger le bateau. La barre à roue se comporte comme un volant de voiture, à gauche pour la gauche et droite pour aller à droite ! La barre franche quand à elle est inversée, je la met à droite pour aller à gauche…et inversement sauf en marche arrière !!

La bôme est un espar qui sert à installer la grand voile (attention la tête généralement, aucun risque sur Vif d’Or où elle est assez haute). Le gouvernail est l’ensemble du système de direction.

Photo 3  : Les drisses

Les bouts qui tombent du mât sont généralement les drisses. Les drisses permettent de hisser les voiles, Il y en a 5 sur Vif d’or. Il y a donc une drisse par voile. La drisse de grand voile, la seule sur l’arrière du mât. Toutes les autres sont devant le mât car utilisée pour ce que l’on nomme les voiles d’avant. Sur Vif d’Or, qui a une garde robe conséquente à l’avant il y a pas moins que 4 drisses à l’avant.

Quand on met une drisse sur une voile, deux réflexes : 1 Vérifier que c’est la bonne drisse (avec les repères ci dessous, ou avec le piano,photo de cette article); 2 La suivre du regard jusqu’en haut pour vérifier qu’elle n’est pas entre mêlée aux autres.

2 drisses de tête (elles arrivent tout en haut du mât), l’une à bâbord et l’autre à tribord. Elles servent aux spi symétriques, et au spi asymétrique dit runner ! Elles sont grises sur Vif d’Or

1 drisse de capelage, qui arrive juste au dessus du câble avant qui tient le mât. Elle sert à envoyer les codes, code 5, code zéro. Elle est bleue flashi dur Vif d’Or.

1 drisse de foc, qui arrive sous le capelage. Elle sert à hisser les différents foc. Du plus léger (pour vent faible) eu plus lourd (pour vent soutenu) Foc 1 ou léger, le 2 ou médium, foc lourd ou 3 et l’ORC !

Les autres bouts, ont tous des noms. Pas de corde, nous ne pendons personne, pas de ficelle, point de cloche à sonner sur Vif d’Or. Les écoutes sont les bouts qui permettent d’orienter les voiles.

Partagez !